Connect with us

News

Saïkou Yaya Barry à Bissau : «les autorités judiciaires ont été surpris de voir l’inculpé sous d’autres cieux.» dit Charles Wright 

Publié

le

Sur des photos publié ce dimanche 25 décembre 2022 par la présidence Bissau-guinéenne, on peut voir Saïkou Yaya Barry au côté de Cellou Dalein Diallo en visite chez Umaru Sissoko Embalo. Ceci, alors qu’il était placé sous mandat de dépôt à la maison centrale de Conakry. 

Ce responsable de L’UFR avait bénéficié par l’ordonnance Nº 429/CAB/DJI/TPI/2022 d’une autorisation d’évacuation sanitaire en Tunisie, il y a plus de 2 mois.Il devrait se retourner en Guinée pour la suite de la procédure contre lui, selon cette ordonnance, selon les autorités judiciaires. 

Interpellé sur la présence de ce responsable politique à Bissau, Alphonse Charles Wright se dit tout simplement surpris. Il espère que les autorités judiciaires tireront toutes les les conséquences : «les autorités judiciaires ont été surpris de voir l’inculpé (Saikou Yaya Barry) sous d’autres cieux. D’où la question de son état réel de santé. Pour la cohérence de la politique pénale, les services compétents tireront les conséquences du droit dans le strict respect de la loi. »

Le garde des sceaux rappelle qu’il est de la responsabilité de l’accusé d’aviser les autorités judiciaires sur l’évolution de son état de santé. Étant donné que cette décision est intervenue à la suite d’une requête introduite par son avocat rappelle le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme . 

Alphonse Charles Wright, Ministre de la Justice et des droits de l’homme

« Si son état de santé ne nécessitait plus son maintien médical en Tunisie, il avait le devoir d’aviser les autorités judiciaires pour faciliter son retour au pays avec le respect de l’ensemble de ses droits » a laissé entre Charles Wright. 

Mamadou Ciré Barry pour Kumpital.com 

News

Dialogue inter-guinéen : Ousmane Gaoual remue le couteau dans la plaie 

Publié

le

Alors qu’il continue toujours à alimenter les débats, le dialogue inter-guinéen n’a décidément pas fini de livrer ses intrigues. Amener à en parler, le porte-parole du gouvernement reste droit dans ses bottes “c’est une histoire derrière nous”. Ceci, alors que certains partis comme l’UFDG ce sont montrés favorables à sa reprise. 

Dans son intervention chez nos confrères de fim fm, Ousmane Gaoual Diallo affirme que les accords du dialogue sont obtenus avec les guinéens. Pour lui, la cédéao n’a fait qu’enteriner des accords entre guinéens. 

Selon le porte-parole du gouvernement aucun parti politique n’a été empêchée de participer au dialogue. ” Il ne faut pas confondre un dialogue auquel on exclut un individu ou une entité à un dialogue où un individu ou une entité s’est auto-exclu. Parce que le dialogue dont il est question, personne n’a empêché ni L’UFR ni l’UFDG ni le RPG-AEC de prendre part au dialogue. Ces partis ont décidé, en solidarité avec leurs leaders, ils ne viennent pas au dialogue” a laissé entendre le Ministre des Télécommunications et de l’Economie Numérique. 

Preuve que le dialogue est une histoire ancienne, Ousmane Gaoual Diallo leur donne pour seul conseil de “tourner la page”. Il poursuit, en affirmant que la seule chose qui leur reste à faire “c’est de regarder les thématiques de la transition qui sont entrain d’être mis en place. Lorsque le recensement va commencer, c’est de mobiliser leurs partisans pour que ceci se recensent. Lorsque qu’il y a telle ou telle activité qui nécessite leur implication qu’ils s’impliquent.” conclut-il. 

Mamadou Ciré Barry pour Kumpital.com 

Continuer à lire

News

Conakry : Cette mise au point importante de Doumbouya à ses ministres 

Publié

le

Par

Le conseil ordinaire des ministres s’est tenu ce jeudi, 19 janvier 2023 à Conakry. Comme d’habitude, il était placé sous la présidence de Mamadi Doumbouya, président de la transition. Conseil des ministres au cours duquel, le Colonel a encouragé les membres du gouvernement à oser la rupture avec les anciennes pratiques. 

Cependant, le Chef de l’État reconnaît que tous ces changements ne sont pas forcément du goût de certaines personnes. Des individus qui selon lui,  ne souhaiteraient pas voir la Transition réussir. « Malheureusement, ces personnes sont parmi nous, avec nous et parfois à côté de nous, elles peuvent être des collaborateurs, des amis, la famille ou de simples connaissances » Explique Mamadi Doumbouya en conseil des ministres. 

Selon le compte rendu du conseil des ministres, le Président de la Transition a par ailleurs invité les membres du Gouvernement à la vigilance. À ne pas céder ni aux sentiments, ni à la région, ni à la religion, ni à l’ethnie ou quelques autres motifs que ce soient.

Mamadou Ciré Barry pour Kumpital.com 

Continuer à lire

News

Fodé Oussou interdit de quitter le pays: l’ANAD dénonce une  « décision inhumaine et discriminatoire à motivation politique »

Publié

le

Dans un communiqué rendu publique ce jeudi, 19 janvier 2023, L’ANAD dénonce l’interdiction de sortir du pays faites au vice président de L’UFDG. L’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie alerte l’opinion nationale et internationale sur la violation des droits humains en Guinée. L’ANAD s’indigne contre “cette justice de deux poids deux mesures” et dénonce une justice aux mains du CNRD et ses amis.

Ci-joint le communiqué de L’ANAD :

Continuer à lire

Tendances