Connect with us

News

Guinée | Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS): la Direction Générale découvre  une autre porte de sortie frauduleuse d’argent!

Publié

le

Apparemment, on ne finira pas d’être surpris par les découvertes des grands réseaux de malandrins qui avaient pris en otage les ressources de la CNSS.

Jour après jour depuis le changement survenu à la tête de cette institution, l’opinion ne cesse d’être estomaquée par les informations qui paraissent çà et là, relativement à sa gestion antérieure.

Des découvertes éléphantesques de stratégie de détournement de deniers publics et de réseaux de délinquant économique dignes d’un film de cartel de narcos.

En effet, l’argent qu’on prélevait sur les salaires des travailleurs pour leur garantir une couverture sociale était pillé dans la plus grande flagrance. Les cadres qui étaient censés veiller sur la bonne gestion de ces ressources ont avec indélicatesse planifié de la façon la plus minutieuse, leur dilapidation à travers des montages de faux dossiers. Et ça, malgré la sensibilité qui existe dans la gestion des institutions de sécurité sociale et les conséquences dramatiques que cela peut avoir à long terme.

Dans le but de sécuriser totalement les ressources de cette institution, après le grand succès des réformes entreprises au niveau du recouvrement et du paiement des pensions, la Direction Générale a mis le pied sur un autre plat des  filous qui est les allocations familiales, où il y avait une saignée financière et non des moindres. 

Pour ce faire, une opération d’assainissement du fichier des allocations familiales a été lancée, et des missions de l’institution ont été envoyées chez plusieurs employeurs à Conakry et à l’intérieur du pays pour comparer les données disponibles dans l’application de gestion de la CNSS et les réalités du terrain.

Les résultats trouvés sont gravissimes!

Pauvre de nous!

Parmi toutes les entreprises contrôlées, aucune conformité n’a été trouvée entre les données trouvées sur place et le fichier que disposait la CNSS.

A titre d’exemple, une entreprise dont nous taisons le nom qui avait plus de  5 000 allocataires dans l’application de gestion de la CNSS, après le contrôle, il a été trouvé moins de 1 000 allocataires. Par conséquent, il a été constaté que des milliards de nos francs étaient détournés à ce niveau durant toutes ces années.

Et tenez-vous bien!

Au compte de cette entreprise uniquement, la CNSS débloquait à l’occasion de chaque échéance de paie, un montant de plus de 100 millions de nos francs, où elle devait  payer moins de six (6) millions de francs guinéens seulement.

L’une des questions qu’on se pose à présent est de savoir: si pour une seule société seulement la surfacturation atteignait ce niveau, combien de milliards ont été sortis frauduleusement des caisses de cette institution durant toutes ces années avec les milliers d’entreprises affiliées à la CNSS?

A quand finira t-on de  découvrir le passé sombre qu’a connu cette institution?

HB

News

62ème sommet de la CEDEAO : l’organisation maintient la pression sur la Guinée 

Publié

le

Le 62ème sommet des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO s’est tenu ce dimanche 4 décembre à Abuja. Plusieurs décisions concernant les pays de la communauté ont été prises. Comme d’habitude, depuis plus d’une année, les transitions en cours au Burkina Faso, au Mali et en Guinée étaient au centre des débats. 

Selon AFP « En Guinée, M. Touray a pressé la junte d’associer « immédiatement » et « sans exception » les partis politiques et la société civile au processus devant ramener les civils au pouvoir.

Soucieux de la tenue du dialogue, les chefs d’Etats et de Gouvernement vont jusqu’à proposer la possibilité que celui-ci se tiennent dans un autre pays:« Si ce dialogue n’est pas possible en Guinée même, la junte doit examiner la possibilité qu’il ait lieu dans un autre pays de la Cédéao », a laissé entendre Omar Touray, président de la commission de la Cédéao.

Le dialogue inter-guinéen lancé par le Premier ministre, Bernard Gomou est boycotté par plusieurs coalitions de partis politiques et de la société civile. Parmi lesquelles: L’ANAD, le RPG-AEC et alliés, le FNDC et autres. Ils posent plusieurs conditions à leur PARTICIPATION dont la libération de leurs leaders en détention, la levée de l’interdiction du FNDC, la levée de l’interdiction des manifestations de rues… 

Mamadou Ciré Barry pour Kumpital.com

Continuer à lire

News

Ousmane Gaoual revient à la charge : «[…] Cellou Dalein n’a aucun pouvoir…pour exclure quelqu’un »

Publié

le

Décidément Ousmane Gaoual ne digère toujours pas son «exclusion» de l’UFDG. Il l’a une fois encore fait savoir à travers les média ce 29 novembre 2022 en répondant à l’invitation des confrères de Djoma média. 

Le porte-parole du gouvernement n’a manqué de remuer un peu plus le couteau dans la plaie. Il s’attaque directement au président de l’UFDG Cellou Dalein Diallo. Il indique que ce dernier n’a aucun pouvoir selon les textes du parti, pour exclure quelqu’un.

«[…] Je considérais que Cellou est un bon leader parce qu’il est capable de respecter les textes. Ce sont les textes qui régissent les rapports entre les hommes, il y a un statut et un règlement intérieur, là il est chef de parti politique, il ne prend même pas le temps de regarder les textes pour se dire est-ce que j’ai droit de l’exclure, il n’en a pas le droit.» a fait savoir Ousmane Gaoual Diallo. 

Pour le Ministre de Postes et Télécommunications et de l’économie numérique, son exclusion n’a pas suivi la procédure du parti. Il indique qu’il s’agit plutôt d’un règlement de compte qu’une procédure disciplinaire contre sa personne : «Le président de l’UFDG n’a aucun pouvoir qui lui ai donné par les textes de l’UFDG pour exclure quelqu’un. Lorsque vous agissez comme ça, vous faites de l’institution une question personnelle, c’est une déception grave.», 

Malgré l’exclusion prononcée contre lui, Ousmane Gaoual Diallo la considère nulle et sans effet tant que le conseil politique ne s’est pas réuni pour prononcer une décision en ce sens.

Mamadou Ciré Barry pour Kumpital.com

Continuer à lire

News

Arrestation de Guidho Fulbhè : ses avocats ignorent son lieu de détention

Publié

le

Interpellé le 19 novembre dernier à Sareboïdo dans Koundara, on est toujours sans nouvelle de lui selon ses avocats. Le collectif des avocats de la défense de Mamadou Baïlo Diallo dit Guidho Fulbhè se sont fait entendre dans une déclaration rendue publique ce lundi. 

Dans cette déclaration, le collectif dit ne pas être au courant du motif de “l’enlèvement” et du lieu de détention de l’influenceur Web. Il explique que toutes les démarches pour en savoir davantage sur ce dossier sont restées sans suite. 

Le collectif rappelle que l’arrestation et la détention de Guidho Fulbhè sont faites en violation de toutes les dispositions légales en la matière en vigueur. C’est pourquoi il exigent sa libération tout simplement. 

Ci-joint la déclaration du collectif des avocats chargés de la défense de Mamadou Baïlo Diallo dit Guidho Fulbhè. 

Continuer à lire

Tendances